Amis de Dieu

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de reprendre le volant pour parcourir quelques dizaines de kilomètres, ce qui ne m’était pas arrivé depuis des mois…

J’aime bien être « on the road ». Je trouve que ce sont des moments privilégiés pour discuter avec Dieu. Juste Lui, moi et l’asphalte qui défile.

Au cours de ce bref périple, je repensais à certaines paroles qui m’ont été données les dernières semaines. Et j’ai « entendu » Dieu me dire : « Céleste, tu es mon amie, je te fais confiance ».

Ca m’a frappée en plein coeur… Jésus nous dit : je ne vous appelle plus serviteurs mais je vous appelle amis. Je connaissais ce verset bien sûr, et il m’avait pas mal parlé ces derniers temps. Mais là, c’est comme si je l’entendais pour la première fois « dans le bon sens ». J’avais toujours perçu ce passage comme Dieu nous disant qu’il nous invite à une relation d’amitié…. Dieu n’est pas juste mon Seigneur, il veut être mon ami. J’en étais arrivé à ça : Dieu est mon ami.

Mais le verset dit : VOUS êtes mes amis… Dieu est mon ami, certes, mais Il me considère moi aussi comme son amie ! C’est tellement fort.

J’ai des amis… je ne parle pas ici des « potes », des connaissances amicales mais des amis intimes. Si quelqu’un est mon ami, je sais qu’il est là pour moi, avec moi mais que je suis aussi là pour lui, avec lui. Je me sens concernée par sa vie, ses désirs, ses soucis, ses joies. Je sais aussi que si je parle à mon ami, il va prêter attention à mes paroles, il n’y sera pas indifférent.

Voilà ce que Dieu m’a dit. « Céleste, tu es mon amie. Je sais que quand je te parle, tu écoutes et tu tiens compte de mes propos. C’est pourquoi j’aime te parler et je te parle. J’ai confiance en toi. »

Puissions-nous grandir dans cette conscience qu’à cause de Christ, Dieu nous considère désormais comme ses amis, si nous faisons ce que Jésus nous a demandé : nous aimer les uns les autres.

Jean 15.12-17. C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>