Bon ou Mauvais ? (2)

Moi, ultra-libérale ? Mais que nenni mon bon monsieur !! (Mais pas conservatrice non plus !! J’aime les produits frais !)
Je crois en la réalité du péché, etc, etc… (voir paragraphe avec un Astérix, euh, une astérisque dans l’épisode 1). Je crois donc que l’homme est pécheur, tous les monsieurs et les madames et même les chtis n’enfants qui peuplent notre bonne vieille planète ! Tous pourris, corrompus, caca, berk !!

Mais qu’elle est compliquée cette Céleste parfois !! Alors, elle est où la perversion subtile de dire que tout homme est pécheur dans une discussion « fondamentalement bon/mauvais » ?

Dans mon rapport aux autres, aux non-chrétiens, à ceux « du monde » comme on dit « dans nos milieux », j’ai eu très longtemps un rapport principalement basé sur le fait qu’ils avaient besoin de Jésus parce qu’ils étaient pécheurs et que sans Jésus, ils allaient tous griller en enfer. Mon évangile était centré sur Jésus venu sauver l’homme de l’enfer. C’est cela qui sous-tendait mes actions, mon témoignage.

Quand on a une telle vision, centrée sur Jésus venu nous sauver de l’enfer, on est obligé même inconsciemment de mettre en avant que l’homme est mauvais… Il faut convaincre les autres qu’ils sont pécheurs. Ben oui, parce que s’ils ne réalisent pas qu’ils sont pécheurs, ils ne voudront pas de Jésus… Car pour accepter que quelqu’un nous sauve de la damnation éternelle, il faut d’abord savoir qu’on est perdus !!
Et donc, j’ai l’impression que partant d’une intention louable au départ (vouloir éviter aux gens le barbecue éternel), le christianisme (peut-être même un peu plus chez les évangéliques) a mis l’accent sur l’homme pécheur, et ce faisant a fini parfois par considérer les non-chrétiens, ceux « du monde » comme de pauvres créatures, viles et sales qu’on ne peut approcher que dans un but d’évangélisation mais dont la fréquentation est dangereuse et risque de nous contaminer ! (je grossis un peu beaucoup le trait, mais, enfin, j’me comprends….).
Mais pour autant, je pense qu’il est fondamental (c’est le mot que je dois placer 12 fois dans ce post !!) de ne pas oublier qu’à l’origine, Dieu nous a créés bons… très bons… cette bonté s’originant dans la nature même de Dieu qui nous a créés à son image.
Et je crois que tout homme/femme aujourd’hui reste une créature à l’image de Dieu. Même si le péché a déformé, sali, abîmé cette image, altérant ainsi la pureté de la beauté et de la bonté initiales, il reste dans chaque homme/femme une ressemblance avec son Père céleste.
Et c’est là où tout s’articule au poil avec ce qui viendra dans l’épisode 3 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>